31
Mar

Innorobo 2014

L’INRIA était présent au salon Innorobo autour de la robotique de service à Lyon du 18 au 20 mars 2014. Quatre équipes y étaient représentées, toutes travaillant sur des thématiques de la robotique : Non-A de Lille, E-motion de Grenoble, Lagadic de Rennes et Flowers de Bordeaux.

Robot phare de Flowers, Poppy acceuillait les professionnels, étudiants et passionnés sur le stand de l’INRIA. Lors de l’inauguration, Gérard Collomb, le maire de Lyon, et Bruno Bonnell, président de Syrobo (le syndicat français de la robotique de services) ont d’ailleurs eu l’occasion de faire connaissance avec Poppy et de le voir marcher tenu par la main. Démonstration qui leur évoqua quelques souvenirs du temps où leurs enfants apprenaient eux aussi à marcher !

Flowers présentait également son projet “Semi autonomous third hand” dont l’objectif est d’approfondir les problématiques de recherche essentielles pour le développement des cobots (comprendre “collaborative robots”), ces robots du futur qui partagent des tâches collaboratives avec les humains. Sur le salon, le robot américain Baxter conçu pour travailler à la chaîne et programmé par démonstration plutôt que par programmation, ou l’exosquelette Hercule de la société française RB3D sont deux autres exemples de l’émergence de la cobotique. Cet aspect de la robotique ne demande qu’à se faire une place dans le milieu industriel où le monde des hommes et celui des robots sont encore systématiquement cloisonnés par d’énormes grilles de sécurité.

A la fermeture du salon, l’heure était à la photo de famille pour bon nombre d’humanoïdes présents à Innorobo. De gauche à droite en arrière plan : Reem-C, Romeo, Nao, Aria, Poppy, et en premier plan Buddy, Robonova, Darwin et Hovis Lite.

Humanoids at Innorobo 2014